Passage d’une risée

Passage d’une risée #

Une risée est une augmentation du vent réel. Ce tableau peut être pris à l’opposé pour le passage d’une molle (mais on essaye de les éviter). Un vent qui forcit (en restant stable en direction) fait adonner le vent apparent. L’objectif du bateau est de faire la route la plus directe.

Force qui augmente:

  • On choque un peu – On maintient le cap – reborde.
  • Si le vent réel est trop fort, le vent apparent (va) adonner sans qu’on puisse tenir le bateau et on doit alors lofer ou choquer.

Variable en direction:

  • Vent qui adonne: on lofe afin de suivre le vent.
  • Vent qui refuse: on maintient quelques secondes le cap actuel (gain au vent grâce à l’inertie) puis on abat pour retrouver la vitesse optimale.
Pour diminuer l’allongement de la route, on préfère suivre les changements de vent (adonnante ou refusante) aux écoutes.

Force qui augmente:

  • On garde le réglage et on abat.

Variable en direction:

  • Vent qui refuse: on abat tout de suite.
  • Vent qui adonne : on maintient quelques secondes le cap actuel (gain sous le vent grâce à l’inertie) puis on lofe pour retrouver la vitesse optimale.