Remorquage à la voile après un démâtage

Remorquage à la voile après un démâtage #

Il arrive que le dériveur démâte, cela peut arriver suite à une casse du mat (sur le laser au niveau du manchon) ou d’une casse du pied de mat. Dans tous les cas, c’est impressionnant et ne doit pas être pris à la légère.

Préparation du remorquage #

La liste des opérations à effectuer (cette liste n’est pas exhaustive):

  • S’assurer que tout l’équipage va bien.
  • Vérifier d’où vient le courant. En fonction mouiller le grappin.
  • Dégager tous les éléments flottants afin de libérer la coque.
  • Mettre le mât en long et l’assurer. Attention à la barre de liaison qui est fragile.
  • Passer le bout de resalage au bateau remorqueur qui l’accroche à sa patte d’oie.

Si il y a doute sur la capacité à remorquer dans de bonnes conditions, faire un noeud d’évadé et surveiller le brin permettant de larguer. En cas de danger il suffira de tirer sur le brin pour libérer la remorque. Rappelez vous qu’un seul bateau à remorquer est une situation plus enviable que deux bateaux à remorquer…

Si le bout de resalage est trop court, prendre une écoute. Plus le bout est long mieux c’est. Essayez de viser environ 3 longueurs de bateau.

Si la houle est importante il faut un bout d’une longueur au moins égale à la longueur d’onde.

Début du remorquage #

Commencer le remorquage :

  • Le bateau remorqué doit suivre à la barre la trajectoire.
  • S’attendre à des angles de remontée au vent et à une vitesse plus faible (dérive plus importante).
  • Si le vent est fort : naviguer à vitesse réduite. Le matériel n’est pas fait pour encaisser ce genre d’efforts à répétitions.
  • En règle générale, toutes les manœuvres sont inchangées, il faut prendre plus d’espace pour les faire et être plus franc sur les relances.
  • En cas d’arrivée de plage dans les rouleaux, décrocher la remorque avant et le bateau remorqué finir à la pagaie.